Live Help
FrançaisEnglishDeutschEspañolPortuguês

Conserves de sardines : un Label

Conserves de sardines : un Label

Publié: 30/12/2009 par AGRIDEV.NET

TUNIS, 24 déc 2009 (TAP) - Les conserves de poissons bleus, notamment, les sardines, seront bientôt dotées d'un label de qualité, a déclaré, jeudi, M. Abderrazek Daaloul, secrétaire d'Etat chargé de la pêche.
Il a ajouté, lors de la journée d'information organisée sur la transformation et la mise en valeur du poisson bleu que le décret relatif à la création d'un label tunisien de qualité des produits alimentaires transformés sera également promulgué dans les mois prochains.

Il a indiqué que ce label s'inscrit dans le cadre de l'instauration d'un système de qualité dans les usines de conservation et de transformation des produits d'origine animale et la mise à niveau des unités de transformation de poissons bleus afin de faciliter la commercialisation de ces produits sur les marchés extérieurs.
Il a rappelé l'adhésion récente de la Tunisie au règlement de la Commission européenne de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée qui entrera en vigueur à partir de janvier 2010.
Le secrétaire d'Etat a souligné l'importance de cette adhésion dans le renforcement du système de traçabilité des produits de la pêche notamment le poisson bleu, et partant, dans la garantie d'un meilleur positionnement de ce produit sur les marchés extérieurs.

Il a fait remarquer que la réalisation des objectifs fixés au domaine de la pêche appelle à une meilleure maîtrise de l'étape post-production par les différents intervenants afin de garantir une meilleure qualité déduite et la gestion de l'excédent.

Les participants à cette rencontre ont souligné la nécessité de mieux faire connaître ce label de qualité des conserves de sardines, appelant à sensibiliser les équipementiers et les industriels à la nécessité d'adhérer à ce label et à le promouvoir, à l'occasion des foires et salons internationaux.

Ils ont également recommandé la conclusion de contrats entre les pêcheurs de sardines et les industriels et la formation des ouvriers des usines de transformation des sardines conformément aux exigences des cahiers des charges institués, à cette fin.

Les intervenants à cette manifestation, organisée conjointement par le groupement interprofessionnel des produits de pêche (GIP) et le groupement des industries de conserves agroalimentaires (GICA), ont évoqué les difficultés d'approvisionnement, en été, en produits de qualité (sardines et autres variétés), l'été étant considéré comme période de pointe pour la production d'autres variétés telles que le saurel et la maquereau.

Des participants ont appelé à garantir, à cet effet, un approvisionnement régulier des unités de transformation de sardines, l'objectif étant de préserver la pérennité de cette activité et de promouvoir les exportations.

Ils ont également évoqué la lenteur du rythme de construction des unités de pêche dans le cadre de la stratégie nationale de développement de la pêche du poisson bleu, le retard qu'accusent les travaux de réalisation des unités de transformation et de réfrigération et la stagnation de la production en raison de la hausse continue des coûts de production et d'exploitation.

Les intervenants ont appelé à sensibiliser les responsables des unités de transformation à accélérer les processus de mise à niveau de leurs unités, suggérant de rendre obligatoire l'introduction de la congélation du poisson bleu dans le cadre des activités de toute nouvelle unité de transformation.

Ils ont aussi appelé à aménager des endroits pour le nettoyage du poisson au sein des marchés de gro

Pour mémoire, la stratégie nationale de développement de la pêche de poisson bleu, décidée en 2001, a permis d'en augmenter la production de 38 000 tonnes en 2001 à 51 000 tonnes en 2008.

Les 73 unités de pêche construites dans le cadre de cette stratégie sur un total de 100 programmées, ont assuré, à elles seules, plus du tiers de la production globale de poisson bleu.

L'activité de transformation des sardines a enregistré, dans le cadre de cette stratégie, une évolution notable.

Les quantités transformées ont progressé de 3 000 tonnes en 2001 à 6540 tonnes en 2008 tandis que les exportations des conserves de sardines et d'anchois ont enregistré une augmentation pour atteindre 3100 tonnes d'une valeur de 21 millions de dinars en 2008.

Galerie de Photos

Conserves de sardines : un Label

Revisiones